1864

Henri Faure crée sa rubanerie en plein Second Empire.

1898

Ses fils, Georges, Pierre et Jean prennent sa succession. La société devient FAURE FRERES. Elle exporte dans le monde entier et travaille pour les grands magasins parisiens, comme le Bon Marché.

1942

Les associés se séparent. Julien, fils de Georges, fonde JULIEN FAURE avec son père, en reprenant l’activité ornements d’église de Faure Frères.

1952

Julien, maintenant entouré de ses fils aînés Georgy (rubans) et Claude (soieries) rachète Faure Frères.

1960 – 1970

JULIEN FAURE acquiert d’autres sociétés rubanières dont les collections viennent enrichir le fonds d’archives textiles entretenu par la société.

1974

Sous l’impulsion de Claude et de ses amis soyeux, 15 sociétés de la région lyonnaise, dont JULIEN FAURE, fondent le Salon PREMIERE VISION, devenu aujourd’hui le premier salon mondial pour les tissus d’habillement.

1980 – 1990

Durant ces années fastes, Daniel, dernier fils de Julien, devient PDG entouré de ses frères Georgy (rubans) et Claude (soieries), et de ses neveux Nicolas et Frédéric. Il fait développer par ses équipes un logiciel de CAO textile (ACTROM) pour le jacquard et un métier à tisser les rubans jacquard à navettes rapides.

1995 – 1999

Julien, fils de Georgy, représentant la cinquième génération prend la direction de l’entreprise tandis que son oncle Daniel prend la présidence du salon PREMIERE VISION. Le logiciel ACTROM est vendu à NedGraphics.

2009

L’entreprise est labellisée «Entreprise du Patrimoine Vivant».

2014

Le Musée d’Art et d’Industrie de St Etienne consacre une exposition à JULIEN FAURE à l’occasion de ses 150 ans.

2019

Avec une clientèle « Luxe » prestigieuse et des développements dans le textile technique, JULIEN FAURE consacre 10% de son chiffre d’affaires à la R&D et s’appuie sur une équipe possédant un grand savoir-faire et un parc de 50 métiers rubans à navettes, depuis les plus anciens (150 ans) jusqu’aux métiers du 21ème siècle.

Julien Faure